Une table d’auteurs ne peut pas être absente à un festival culturel, car à travers la littérature on se rencontre. De nombreuses personnes de la communauté LGTBIQ+ ont grandi sans références littéraires positives. Cependant, nous avons dévoré tout livre où un personnage semble nous représenter.

Les choses ont changé. Beaucoup. Et pour parler du sujet, nous avons cinq jeunes auteurs qui visent haut.

Titre du colloque « LGTBIQ+ Littérature : combien avons-nous changé? »

Les auteurs et auteurs:

Sandra Bravo

Journaliste et maintenant aussi écrivain.

Il a publié son premier livre Tout ce que je ne sais pas expliquer à ma mère (Plan B) et c’est un best-seller, malgré la polémique, ou justement à cause d’elle.

La deuxième édition vient de sortir, alors qu’il s’agit d’un livre qui soulève des ampoules et remet en cause les relations de couple traditionnelles, malgré ou précisément à cause de sa polémique.

« Si on ne passe pas en revue le polyamour du féminisme, qu’une femme ait deux petits amis au lieu d’un, cela peut signifier doubler les soins et les oppressions. »

 


Pablo Wessling

Vous le connaîtrez car sur son profil instagram, il danse toujours avec le populaire Noemí Galera. Et ce n’est pas étonnant : Pablo fait partie de l’équipe de Gestmusic qui est chargée de diriger les castings du célèbre programme Operación Triunfo.

Maintenant, il s’est lancé dans l’aventure d’être écrivain et a publié son premier roman, Trois bons garçons (Éditorial Roca), qui lui donne de très bons résultats et beaucoup de joies.

« Que le label LGTB soit associé au livre, j’aime ça. »

 


 

Martha Lovera, escritoraMartha Lovera

Il est médecin de profession, plus précisément un service d’urgence. Mais il a commencé à écrire il y a quelques années avec son premier roman « Eternally in your eyes » (ed. Hebras de Tinta, 2019).

Elle est née à Valence, mais pas la nôtre sinon celle du Venezuela, et la vie l’a amenée à vivre au bord de la Méditerranée, à Alicante. C’est la deuxième fois qu’il vient à Sitges pour présenter ses romans, qui débordent de lumière, d’amour de la vie et de magie.

Un peu moins d’une semaine, elle a publié son deuxième roman, « Ce que nous étions » (ed. Egales, 2020), qui confirme que Martha est venue à la littérature pour rester.


 

Robert MonzonisRobert Monzonis

Le plus jeune à table est Robert, il est psychologue et auteur du roman « Amour d’Iu » (Ed. Parcir), sa première incursion dans le monde littéraire.

Robert est un auteur avec D.O. Garraf, plus précisément de Cubelles. Il est enthousiaste, a toujours le sourire à donner et parle avec passion et connaissance.

Amour d’Iu est un livre unique et instructif. Son auteur nous propose un roman au profil pédagogique très marqué. Le lecteur, suivant la vie du jeune protagoniste, Iu, pourra partager avec lui les différentes manières de vivre et de comprendre les relations sociales complexes et, surtout, la sexualité.


Manuel Gerardo Sánchez

Historien et écrivain chevronné, avec plusieurs livres à son actif, publiés dans son pays natal, le Venezuela: Du sang qui lave (Ediciones Puntocero, 2016) et Le dernier jour de mon règne (Sudaquia Editores, 2013).

Il y a publié le roman La Révolte des insectes (ed. Egales, 2020), une histoire délicate et, en même temps, terrible, avec une prose travaillée, belle, émouvante.

Manuel Gerardo sera chargé de diriger la discussion et de mettre les participants en difficulté (ou pas).

« Nous cherchons dans les mots, dans les livres, dans les belles choses et dans les belles formes, le moyen d’éclipser et d’éclipser ce qui n’était pas beau chez nous. »

La boutique presse mettra en place un stand de vente de livres à emporter signé et dédicacé.

Événement en espagnol.

Ainsi, nous proposons un colloque avec de jeunes auteurs, un premier livre édité, et animé par la musique du DJ Pilar Cordero.

En raison des mesures anti-COVID, il est recommandé de réserver une place.

2 octobre

A partir de 12h00. à 13h30.

Jardins du Retiro.